ISOC.CM: Déjà deux expériences Réussies en Remotes Hubs ICANN

logoB0E349eCEAEMRXW.jpg large
 Sur les Informations Utiles à l’Utilisateur final de la Communauté Internet Camerounaise, il faut dire que depuis la 50e réunion de l’ICANN qui s’était tenue à Londres du 22 au 26 Juin 2014, le Chapitre Camerounais est systématiquement associé aux réunions de l’Icann. C’est ainsi que le 16 Octobre 2014, à l’ENSPT (Ecole Normal Supérieure des Postes et Télécommunications), le point de relais Distant interactif (Remote Hub) a été organisé avec le soutien financier de l’Icann ; et ce point de relais a permis à la 51e réunion de l’Icann, tenue du 14 au 17 Octobre 2014 à Los Angeles au USA, d’inscrire officiellement la participation active de la communauté Internet Camerounaise. Mais il faut se souvenir que déjà lors de la réunion ICANN 51, le Cameroun s’était positivement illustré en accueillant l’un des dix Hubs interactifs expérimentaux mis en place à travers le monde. La Communauté Internet Camerounaise ayant droit à l’information de choix, aujourd’hui voici à travers cet article un bref résumé non exhaustif de ce qui s’y était passé…
  En fait de rapport, il suffisait peut-être de simplement se servir des micro-notes (compte rendu) instantanées partagées par les participants du monde entier suivant leurs avis prioritairement en Anglais malheureusement… But Cameroon is a bilingual country. On peut retrouver toutes ces bribes de micro-informations archivées sur ce HashTag: #Icann50 via twitter [https://www.twitter.com/#Icann50].
Pour Résumer, au cours de cette réunion de ICANN 50 :
1-La déclaration de la Chambre de Commerce des USA qui a émis son souhait de restituer la fonction IANA (Internet Assigned Number Autority | https://www.iana.org/) de l’ICANN à la communauté Internet. Ce qui a débouché sur la mise en place d’un groupe de Coordination pour proposer un modèle de Transition à la Chambre de Commerce des USA.
2-La France a menacé de quitter l’ICANN; car insatisfaite par le mécanisme de délégation des nouvelles extensions de noms de domaines de premier niveau (NgTLD), à l’instar du .VIN et du .WINE.
3-Une organisation Française (OP3FT) présente un projet (https://www.frogans.org/fr/main.html) qui ambitionne apporter une alternative révolutionnaire (surtout sécuritaire) à la connectivité des utilisateurs d’Internet possible grâce à la conception d’une couche logicielle sécurisée au dessus du web et de l’email via les navigateurs Web, tel qu’on peut y accéder aujourd’hui. Il s’agit des Réseaux #Frogans avec un type d’adressage différent de ce qu’on voit aujourd’hui. Thomas Panau @thopanau 30 sept.:
« Retour sur #ICANN50, où une partie de l’équipe de l’OP3FT était présente, notamment pour présenter le projet #Frogans »…
4-Une autre organisation Française (Open-Root) portée par Louis POUZIN  à 83 ans, un père fondateur de l’Internet [notamment l’inventeur du Datagramme de la couche Transport du modèle TCP/IP] dénonce un fonctionnement de l’ICANN trop attaché au Gouvernement des USA. C’est ainsi qu’il a lancé Open-Root, une startup qui déploie une alternative à la gestion Centralisée des Serveurs Racines du DNS (Domain Name System), système de traduction d’adressage, nommage et attribution de noms de domaines sur Internet, c’est l’annuaire dynamique d’Internet. Par exemple, avec Open-Root [http://www.open-root.eu/], une des Racines ouvertes, les Noms de Domaines s’achètent définitivement et ne se louent pas comme c’est le cas avec l’ICANN. Il est possible d’y acheter toute extension souhaitée tels .AFRIQUE .AFRICA .AFRIKA .JAD ou même .YANGBEN .BANGANTE .CAMEROON?
5-On enregistre le Succès de l’initiative NextGen@ICANN (Postuler ici: https://www.icann.org/news/blog/applications-are-now-available-for-nextgen-icann-program) de Singapour menant à #ICANN50 à Londres. En effet, il s’agit d’un programme de Formation qui prépare les jeunes adultes à un Leadership positif en tant que Génération Future de leaders de la Gouvernance de l’#Internet. L’Université de l’ICANN est le pendant novateur du projet Internet #NGL (Next Generation Leader | http://www.internetsociety.org/fr/que-faisons-nous/programmes-de-leadership-et-d’éducation/programme-next-generation-leaders-ngl) d’ISOC – www.InternetSociety.org.
6-Il s’y est tenu le deuxième sommet (ATLAS II | https://community.icann.org/display/als2/ATLAS+II+Plenary+-+Session+1+2014-06-21) réunissant la Communauté At-Large de l’ICANN (ALAC) durant l’ICANN 50 du 21 au 26 juin 2014.
7-L’Afrique profita de cette réunion de Londres pour mettre à jour la Stratégie Africaine de Gouvernance de l’Internet [http://africainonespace.org/downloads/What_is_Africa_Strategy_Working_Group.pdf]. Cette stratégie peut constituer un bon levier pour booster le développement du E-Commerce en Afrique avec le concours de l’ICANN, des Gouvernements et des Organisations, Entreprises et la Société Civile Africaine.
8- Internet Society Cameroon Chapter (Isoc Cameroon) qui avait été sélectionné parmi la dizaine de Points de relais Interactifs de cette réunion, a permis à la communauté Internet Camerounaise de participer et contribuer au Développement de l’Internet sans être physiquement à Londres; tout s’est passé localement au Cameroun, avec un Impact non moins global puisque les participants avait évoqué l’importance pour l’Afrique d’héberger sur place l’un au moins des 13 Serveurs Racines du DNS.
 En termes de Compte Rendu (Articles, Rapports, Résumés, …) proposé par plusieurs organisations, vous pouvez jeter un coup d’œil sur ceci:
–          http://fr.slideshare.net/RiccardoRuffolo/icann-50-business-digest-fr
–          www.isoc.fr/actualites-isoc/entretien-olivier-crépin-leblond-événement-atlas-ii-durant-icann-50-à-londres
–          https://community.icann.org/display/als2/ATLAS+II+Plenary+-+Session+1+2014-06-21
–          www.giplatform.org/resources/gip-summary-report-icann-50
–          www.london50.icann.org/en/
  ISOC.CM a par ailleurs organisé un relais pour la réunion de Los Angeles voir #ICANN51 sur Twitter pour toutes les micro-informations au niveau global et #ICANN51CMhub pour les micro-informations locales à chaud. Cette fois-ci le lieu de connexion à la réunion a été l’ENSPT de Yaoundé. Les photos sont ici: https://www.flickr.com/photos/125809838@N08/with/15368785348

Le Chapitre Camerounais d’Internet Society, reste une association locale ouverte et accessible à tous les camerounais et sympathisants camerounais qui souhaitent apporter leur pierre pour contribuer à l’édification d’un écosystème de l’Internet convenable au niveau Camerounais (local). Pour rejoindre ISOC CAMEROON CHAPTER, il suffit de suivre les instructions qui sont ici.

 


Comments are closed.